novembre 10, 2017

Bijoux Artisanaux Fantaisie : Les créations de Baltic Domini !

Les collections de bijoux proposées par Baltic Domini sont constituées exclusivement d’ambre provenant de la mer Baltique, une substance parmi les plus rares de cette planète, qui consiste en le plus grand gisement de cette matière. Saviez-vous qu’il ne s’agit nullement de sève de pin, mais plutôt d’une fossilisation de résines végétales attribuables à un changement climatique radical ? Voici un aperçu de l’origine de cette matière étonnante aux propriétés des plus extraordinaires, considérée comme précieuse par de nombreuses cultures anciennes, recherchée pour ses propriétés protectrices et décoratives, et utilisée pour donner lieu aux créations de bijoux artisanaux fantaisie de Baltic Domini : BalticDomini.com.

Aussi précieux et ancien que des diamants

La valeur d’une pierre précieuse est directement proportionnelle à sa rareté… L’ambre de la mer Baltique n’est pas d’origine minérale. Tout comme les diamants et les jais (des matières toutes deux issues du charbon), l’ambre fait partie de la catégorie des pierres précieuses d’origine végétale. Des milliers d’années d’action de la nature ont donné lieu à l’émergence de l’ambre. Voilà donc une raison extraordinaire de valoriser cette matière en réalisant des bijoux magnifiques !

Les origines très reculées de l’ambre de la Baltique

Il y a de cela plus de 45 millions d’années – à une époque dénommée Tertiaire – la mer Baltique était alors recouverte d’une épaisse forêt composée essentiellement d’une espèce de conifères appelée Pinites Succifera (considéré comme l’ancêtre des sapins). Ce vaste territoire était connu sous le nom de Finnoscandie. Quand survinrent une fonte de glaciers, ces forêts furent entièrement englouties par la mer. Les arbres maltraités ont réagi en faisant couler leur sève. Au bout d’un immensément long processus sous l’action d’innombrables éléments, la résine s’est durcie, puis fossilisée, pour ensuite se transformer en ambre après plusieurs millions d’années.

Une matière qui fascine la communauté scientifique

La série des fameux et populaires films « Jurassique Parc » a soulevé un intérêt très prononcé auprès du grand public pour cette pierre de la Baltique. De nombreux scientifiques s’intéressent à l’ambre parce que cette matière renferme souvent des insectes et des plantes.

Leurs molécules d’ADN, exceptionnellement bien préservées des effets du temps, permettent de mieux comprendre d’innombrables aspects d’écosystèmes révolus depuis des millions d’années.

Cette matière est ainsi souvent désignée comme la « fenêtre sur le passé ». La résine fossilisée est parvenue à conserver non seulement des insectes (avec quelques fois du sang de reptiles géants), mais également de petits morceaux de bois, des feuilles, des particules de pollens, ou encore des plumes.

Comment cette matière est-elle récoltée de nos jours ?

Lors de tempêtes, le mouvement des vagues de la mer Baltique contribue à faire détacher des blocs d’ambres, qui sont polis sous la forme de galets par l’effet de l’eau. Les vagues projettent de l’ambre sur les rives de cette mer. L’ambre est alors récolté sous la forme de galets de diverses tailles, étant donné que leur densité s’avère inférieure à celle de l’eau salée : ceux-ci remontent facilement à la surface en flottant…

Plus rares, les pièces de grosse taille sont destinées à la réalisation de bijoux d’exception, et travaillées d’une manière semblable à celle des diamants.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: